Bienvenue | Conseil d'administration | Vue d'ensemble | Autres sites
L'occasion de recherches et de développement | Nouvelles et communiqués
Témoignages | Études de cas | Formule de demande | Sondage | Rapport Annuel
Contactez | Projets | Lettre Ouverte | Video Multimedia

Survey

Le 7 avril 1999

Renseignements généraux :
Le Fonds ontarien d'encouragement à la recherche-développement

La recherche et le développement sont essentiels à la croissance économique de l'Ontario et à la création d'emplois. En mai 1997, le gouvernement de l'Ontario a créé le Fonds ontarien d'encouragement à la recherche-développement (FOERD) afin :

  • de favoriser des activités de recherche de classe internationale présentant un intérêt pour le secteur privé ;
  • d'accroître la collaboration entre le secteur privé et les instituts de recherche ;
  • d'aider les universités et les autres instituts de recherche de l'Ontario à accroître leur capacité de recherche.
Une des priorités du FOERD est d'attirer et de retenir des chercheurs de niveau international en Ontario. Pour ce faire, il finance l'embauche de scientifiques de renom et de nouveaux diplômés prometteurs, ainsi que l'achat de l'équipement ultra-moderne nécessaire à la réalisation de projets de recherche avant-gardistes.

Au cours des dix prochaines années, le Fonds consacrera à la recherche-développement 500 millions de dollars qui, conjugués aux contributions financières du secteur privé et des instituts de recherche, représenteront un investissement global d'environ 2,5 milliards de dollars dans la recherche-développement en Ontario.

Les instituts de recherche qui font une demande de financement doivent bénéficier de l'appui financier du secteur privé (pour au moins le tiers du coût du projet). Cette modalité vise à assurer que les projets répondent aux besoins de l'industrie et du monde des affaires et qu'ils soient rentables.

Pour évaluer les propositions, les membres du Conseil du FOERD tiennent compte de la qualité du projet de recherche, de la mesure dans laquelle il accroîtra l'aptitude de l'établissement de recherche à effectuer des travaux de pointe présentant un intérêt pour l'industrie, ainsi que de la création éventuelle d'emplois. Les membres du Conseil du FOERD soumettent leurs recommandations aux ministères de l'Énergie, des Sciences et de la Technologie, du Développement économique, du Commerce et du Tourisme, des Finances, de l'Éducation et de la Formation, ainsi que de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales.

M. Jim Wilson, ministre de l'Énergie, des Sciences et de la Technologie, a annoncé que le FOERD investirait 9,6 millions de dollars dans cinq projets de R-D à Hamilton.

Centre de recherche sidérurgique

Compte tenu de son association de longue date avec l'industrie sidérurgique, l'Université McMaster a décidé de créer un centre de recherche qui permettra aux entreprises d'améliorer la qualité de leurs produits et de demeurer concurrentielles.

Le FOERD accordera jusqu'à 3 millions de dollars au centre, tandis que l'Université et ses partenaires, les sociétés Dofasco Inc. et Stelco, investiront 6 millions de dollars.

Ces investissements permettront à l'Université McMaster de retenir des chercheurs chevronnés et d'en recruter de nouveaux. Au départ, le centre sera doté de 22 chercheurs-enseignants, techniciens, boursiers de recherches postdoctorales et étudiants de deuxième ou troisième cycle.

La contribution de 2 millions de dollars de la société Dofasco permettra de doter une chaire de métallurgie des métaux ferreux et une chaire d'automatisation des procédés. M. Gord Irons, titulaire de la chaire de métallurgie des métaux ferreux, dirigera les travaux de recherche sur la fabrication primaire de l'acier, tout spécialement sur la technologie des fours électriques à arc et l'élimination des gaz en vue de produire de l'acier à très faible teneur en carbone. M. John MacGregor occupera la chaire d'automatisation des procédés dont le programme englobera le recours à la technologie de l'information pour ajuster les procédés de fabrication de l'acier et contrôler la qualité du produit.

Nouveaux médicaments contre la formation de caillots et la perte osseuse

Le Hamilton Civic Hospitals Research Centre recevra jusqu'à 4,6 millions de dollars du FOERD pour effectuer des travaux de recherche et de développement sur plusieurs médicaments pour lesquels le centre a fait des demandes de brevets.

Au cours des trois prochaines années, les chercheurs du centre poursuivront leurs travaux sur :

  • deux médicaments qui empêchent la formation de caillots sanguins susceptibles de provoquer des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux;
  • un médicament qui permettrait de compenser la perte osseuse causée par l'ostéoporose postménopausique;
  • un test simple et fiable pour diagnostiquer un état précurseur de la maladie coronarienne prématurée et d'autres problèmes;
  • un anticoagulant capable d'empêcher la formation de caillots sur des appareils, comme les greffons vasculaires, qui entrent en contact avec le sang.
Le Centre et les sociétés Vascular Therapeutics, University Medical Discoveries et Merck-Frosst engageront 11,3 millions de dollars. Ces fonds serviront à financer l'achat d'équipement, la formation de boursiers de recherches postdoctorales et d'étudiants de deuxième ou de troisième cycle et le recrutement de chercheurs, ainsi que de conseillers qui participeront aux activités de commercialisation.

Usages multiples pour les petits lasers

Les chercheurs du centre d'excellence en recherche sur les lasers à diode à semi-conducteur de l'Université McMaster ont mis au point des lasers à semi-conducteur aussi petits qu'un grain de poussière, mais suffisamment puissant pour améliorer la transmission par fibre optique, détecter des gaz polluants dans l'atmosphère et doser le glucose dans le sang.

Un investissement de 720 000 $ consenti par le FOERD, l'Université McMaster et Nortel permettra au centre de recruter de nouveaux chercheurs qui se consacreront à la mise au point de lasers plus « accordables », autrement dit des lasers offrant une plus grande gamme de longueurs d'onde, donc se prêtant à un plus grand nombre d'applications.

La fabrication des semi-conducteurs est un procédé laborieux comportant le dépôt très lent de plusieurs couches de matériau pour produire une structure fort complexe capable d'émettre de la lumière.

Recherche des causes de l'asthme

L'asthme, qui afflige environ huit pour cent de la population du Canada, se manifeste surtout chez les enfants. Le Dr Paul O'Byrne, professeur de médecine à l'hôpital Saint-Joseph et l'un des spécialistes de l'asthme les plus renommés au Canada, a consacré sa vie à la découverte des causes de cette maladie chronique.

Le Dr O'Byrne sera titulaire de la chaire Moran Campbell de médecine respiratoire que vient de créer l'Université McMaster.

La dotation de la chaire inclut un million de dollars versé par le FOERD, ainsi que des contributions équivalentes de l'Université et de la société Astra Pharmaceutical. Les trois millions de dollars serviront également au recrutement de chercheurs-enseignants pour le groupe de recherche sur l'asthme.

Les chercheurs s'efforceront de déterminer quels sont exactement les phénomènes pulmonaires qui déclenchent la crise d'asthme quand une personne est exposée aux allergènes contenus dans l'air. Une meilleure compréhension des réactions chimiques dont les poumons sont le siège permettra de concevoir des médicaments permettant de bloquer leurs effets.

Matériaux nouveaux et améliorés

M. Bruce Gaulin, professeur de physique et d'astronomie à l'Université McMaster, sera titulaire de la chaire Brockhouse de physique des matériaux que vient de créer l'Université.

La dotation de la chaire Brockhouse comprend un investissement de 750 000 $ du FOERD, ainsi qu'une contribution de 1,6 million de dollars de l'Université et d'Énergie atomique du Canada Limitée. La chaire est dédiée à M. Bertram Brockhouse, professeur émérite de l'Université, qui s'est vu décerner le prix Nobel de physique il y a deux ans pour l'invention de la méthode de diffusion des neutrons.

Le professeur Gaulin et ses étudiants se servent de la méthode - qui consiste à diriger un faisceau de neutrons sur un matériau et à déterminer combien sont diffusés dans chaque direction - pour essayer de comprendre le comportement de certains matériaux.

Le but de ces travaux de recherche est d'offrir à l'industrie des matériaux qui se prêtent à de nouvelles applications et d'améliorer les propriétés des matériaux existants. Par exemple, on est en train de mettre au point des matériaux magnétiques multicouches qui permettront d'augmenter considérablement la capacité de mémorisation des ordinateurs à un coût nettement moindre.

Les fonds permettront aussi d'engager un chercheur-enseignant pour l'équipe de recherche et de financer la formation d'étudiants de deuxième ou de troisième cycle.

- 30 -

Renseignements :

Lisa Borsu
Direction des communications
(416) 327-7226

Mike Krizanc
Bureau du ministre
(416) 327-3550

English version available.

English
News
La province investira 10,7 millions de dollars pour des thérapies visant à prévenir et à traiter le diabète, et trouver des méthodes pour améliorer les chances de réussite des greffes d'organes
-- Le 15 novembre 1999

La province investira près de 10 millions de dollars pour créer deux centres de recherche à l'Université McMaster.
-- Le 25 octobre 1999

Jim Wilson annonce un investissement de 10 millions de dollars dans la recherche-développement à l'Université de Waterloo et à l'Université Western Ontario
-- Le 19 octobre 1999

La province versera 1,5 million de dollars pour la création á Sudbury d'une nouvelle chaire chargée de la recherche sur le cancer
-- Le 14 octobre 1999



Bienvenue | Conseil d'administration | Vue d'ensemble | Autres sites
L'occasion de recherches et de développement | Nouvelles et communiqués
Témoignages | Études de cas | Formule de demande | Sondage | Rapport Annuel
Contactez | Projets | Lettre Ouverte | Video Multimedia